KubuntuBlog

Story in a game is like a story in a porn movie. It's expected to be there, but it's not that important. John Carmack

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 25 juillet 2006

Nommer et dater vos photos

Etant en congés, je me suis attaqué au classement des quelques centaines de photos que j'avais en retard. Je vais en profiter pour vous faire découvrir[1] deux petites applications qui sont bien pratique.

Changer la date

Souvent lorsque vous modifiez vos photos, la date de modification du fichier change. Elle ne correspond alors plus à la prise de vue, mais à la date de rotation[2] de la photo.

Mes lecteurs les plus anciens se souviendrons peut-être que j'avais proposé un script pour résoudre ce problème dans mon billet Photos et changement de date. J'avais alors parlé d'en faire un service menu pour Konqueror et ainsi en faciliter l'utilisation. C'est enfin chose faite.

Vous pourrez maintenant, par un simple click droit changer la date de vos photos pour remettre la date de prise de vue. Celle-ci est extraite des informations exif[3] de la photo.

ScreenShot Pour l'installer, c'est très simple :

  • téléchargez le fichier
  • decompressez le
  • copiez le fichier exifDate.desktop dans
    • ~/.kde/share/apps/konqueror/servicemenus/ pour un seul utilisateur
    • /usr/share/apps/konqueror/servicemenus/ (en tant que root) pour tous les utilisateurs
  • redémarrez konqueror

Plus de détails sur ma page des services menus pour Konqueror ou sur kde-apps.

Renommer ses photos

ScreenShotTout d'abord, pour regarder mes photos j'utilise GwenView qui est très à mon gout. Sachez qu'il ressemble beaucoup à ACDSee pour ceux qui se souviennent encore du monde windows.

Je vous propose d'utiliser un petit logiciel de renommage de fichiers : GwenRename. Même s'il n'a pas la puissance[4] de KRename, il est très pratique. Il permet par exemple de spécifier un prefix/suffix dépendant de la date de prise de vue. Vous pouvez aussi définir un profil et le réutiliser à volonté.

Prenons comme exemple une nomenclature du type <année>-<mois>_<sequence>.jpg (2006-07_005.jpg)[5] Pour obtenir cela :

  • pour lancer GwenRename, click droit dans GwenView ou Konqueror puis Renommer avec GwenRename
  • creez un nouveau profil (ce n'est pas obligatoire mais ce sera plus pratique) en bas à droite
  • cliquez sur le bouton à droite de prefix
  • Choisissez Other... dans Predefined expression et entrez yyyy-MM_ dans la ligne suivante. OK
  • Reglez les paramètre du counter (début de sequence, nombre de chiffres)
  • perso, je convertis aussi l'extension en lowercase
  • Sauvez votre profil et definissez le par défaut (si c'est votre choix)

et voila !

Notes

[1] ou pas

[2] par exemple

[3] les informations positionnées par l'apareil photo lui-même

[4] certains diront lourdeur ;)

[5] oui, ce n'est pas un exemple au hasard, c'est celle que j'utilise

lundi 17 juillet 2006

Installer webmin sous dapper

Introduction

logoWebmin est une application web qui permet d'administrer une machine à distance. Il permet par exemple de gérer les utilisateurs, les services, les partages réseaux etc...

Lorsque nous étions sous hoary, il était très simple de l'installer en suivant par exemple le tuto fait par NiKo. Seulement voila le paquet n'est plus dans les dépots pour dapper :( .

La raison en est simple, le mainteneur du paquet à jeté l'éponge et webmin n'est donc même plus dans debian testing[1]. Pour plus d'infos, reportez vous à ce thread sur la ml debian[2]. En gros, le mainteneur n'a plus le temps de s'occuper du paquet et pour ne pas faire de mauvaise publicité à webmin, a décidé de supprimer celui-ci des dépots.

Bref, pour installer webmin, c'est à la mimine !

Installer le paquet officiel

Pour notre plus grand bonheur, webmin est disponible en paquets debian sur la page de téléchargement, nous allons donc installer cette version.
Vous pouvez aussi installer à partir du programme "brut"[3] en suivant par exemple ce post dans les forums.

(!)ATTENTION Surtout ne suivez PAS certains conseils vous expliquant qu'il suffit d'utiliser les dépots de breezy ! C'est une très mauvaise idée, et ce pour plusieurs raisons :

  • le paquet proposé est obsolète et avec des trous de sécurité
  • il n'y a pas de mise-à-jour de sécurité[4]
  • mélanger les paquets de plusieurs version peux rendre le système instable.

Téléchargez la dernière version en utilisant votre miroir sourceforge préféré. Par exemple wget http://heanet.dl.sourceforge.net/sourceforge/webadmin/webmin_1.290.deb Installez les dépendances puis le paquet téléchargé : sudo apt-get install libnet-ssleay-perl
sudo dpkg -i webmin_1.290.deb
et voilà, webmin est maintenant accessible en https sur le port 10000.
Accessible mais pas utilisable ;) Voyons maintenant comment le configurer.

Configuration

Il nous faut d'abord définir le mot de passe de l'administrateur[5] sudo /usr/libexec/webmin/changepass.pl /etc/webmin/ root "MonNouveauMotDePassePourWebmin" Vous pouvez alors vous logger avec le couple root/MonNouveauMotDePassePourWebmin[6]

Je vous conseille aussi de changer le port d'écoute de webmin. Cela peux se faire en éditant le fichier /etc/webmin/miniserv.conf ou de manière graphique via ... webmin :)
Pour cela allez dans Webmin Configuration, Ports and Addresses et remplacez 10000 par le port que vous voulez[7].

Vous pouvez aussi changer la langue via Change Language and Theme

Conclusion

Comme le paquet n'est pas maintenu dans ubuntu, il faut que vous suiviez les mises-à-jour de sécurité par vous même pour les installer en temps et en heure[8]. Il nous suffira d'installer le nouveau .deb
Pour cela suivez la page des alertes de sécurité

Voila, je vous laisse maintenant étudier les quelques[9] modules installés par défaut

Notes

[1] il existe encore dans debian stable, mais dans une version obsolète voir avec trous de sécurité

[2] inaccessible au moment ou je vous écrit

[3] comprendre le .tgz

[4] pas plus dans notre méthode, mais au moins on en est conscient

[5] Si vous aviez déjà activé le compte root de votre machine, vous devriez pouvoir utiliser le password correspondant

[6] cela n'a pas d'incidence sur la présence d'un compte root sur votre machine.

[7] > 1024 quand même

[8] ie: avant de vous faire pirater

[9] bon courage, il y en a 111 ;)