KubuntuBlog

Backups are for wimps. Real men upload their data to an FTP site and have everyone else mirror it. Linus Torvald

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 30 mai 2007

qtpfsgui : le HDR facile sous Linux

Introduction

Le HDR est une technique de photographie permettant de combiner plusieurs photos en une seule afin d'avoir une plage de luminosité plus grande que ce que l'on pourrait avoir normalement. Wikipédia nous précise :

L'imagerie à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) regroupe un ensemble de techniques numériques permettant d'obtenir une grande plage dynamique dans une image. Son intérêt est de pouvoir représenter ou de mémoriser des niveaux d'intensités lumineuses très différents dans une même image. Cette technique s'effectue en permettant d'attribuer plus de valeurs à un même pixel. D'abord développée pour les images générées par ordinateur, la technique s'est ensuite adaptée à la photographie numérique.

Pour produire de telles images, vous pouvez soit utiliser un appareil photo intégrant cette fonction, soit prendre plusieurs photos identiques en faisant varier la luminosité. Il vous suffit d'utiliser ensuite un logiciel pour recombiner celles-ci. C'est cette deuxième technique que nous allons aborder.

Notez que certains appareils proposent la deuxième fonction (prise automatique de plusieurs photos en variant l'exposition) sous la dénomination de bracketing

qtpfsgui

Ce logiciel est une interface graphique basé sur le toolkit Qt s'appuyant sur les pfstools. Il va vous permettre de créer facilement une image HDR à partir de vos différentes photos. Ensuite vous pourrez utiliser différents algorithmes de Tone Mapping pour la transformer en fichier standard.

screenshot

Pour l'installer sous ubuntu, je vous renvoi vers le Wiki ubuntu-fr qui vous propose deux méthodes, soit à partir du dépomaniak, soit par compilation. Vous y trouverez aussi un petit tutoriel sur l'utilisation du logiciel. Même si celui-ci est basé sur la version précédente, il permet d'aborder simplement le logiciel.

Notez qu'aucune garantie n'est apportée pour les logiciels provenant des dépots tiers.

A vous de jouer

Voila, vous pouvez maintenant prendre vos photos en rafale et surtout passer des heures à jouer avec les paramètres. S'il est assez facile d'obtenir des photos sur-réalistes, produire de jolis clichés ou le traitement reste discret demande de l'expérience ... ou beaucoup d'essais ;)

HDR HDR

Pour finir quelques liens :

Une Licence Creative Commons, oui mais laquelle !

Introduction

Creative Commons License Ce billet est motivé par une image vue récemment sur un blog. Elle était étiquetée sous licence Creative Commons. Quand j'ai fait remarquer que ça manquait singulièrement de précision, on m'a rétorqué que BY-SA, BY-NC-SA ne voulait rien dire pour le grand public. La se posent deux problèmes :

  • si on "éduque" pas le grand public, il n'apprendra jamais. S'il ne sait pas ce qu'implique BY-SA, un petit lien lui permet de se renseigner en un simple click[1]
  • Licence Creative Commons ne veux RIEN dire en soit, cela ne me renseigne aucunement sur les droits et les devoirs que j'ai vis-à-vis de cette image. Cela peut aller d'une licence très restrictive jusqu'à la plus permissive.

Les licences

Choisir une licence pour une oeuvre va vous permettre de définir quels seront les droits que vous concédez à l'utilisateur. Peut-il modifier celle-ci ? Peut-il la vendre ? Comment peut-elle être redistribuée ?

Voyons rapidement les 6 licences principales proposées[2]. Pour plus d'informations, reportez vous au site Creative Commons ou aux articles de framasoft.

  • BY : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre tant que vous citez l'auteur
  • BY-SA[3] : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre tant que vous citez l'auteur et que vous redistribuez sous la même licence

Les licences suivantes ne sont pas libres au sens de la FSF :

  • BY-NC : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre sans utilisation commerciale tant que vous citez l'auteur. Cela vous interdit par exemple de fournir l'oeuvre sur un CD distribué avec un magazine.
  • BY-NC-SA : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre sans utilisation commerciale tant que vous citez l'auteur et que vous redistribuez sous la même licence.
  • BY-ND : vous pouvez redistribuer l'oeuvre sans la modifier tant que vous citez l'auteur
  • BY-NC-ND : vous pouvez redistribuer l'oeuvre sans la modifier et sans utilisation commerciale tant que vous citez l'auteur

Nous voyons donc que selon la licence choisie, l'utilisateur ne pourra pas utiliser votre oeuvre n'importe comment. Si l'on reprend mon exemple d'image si la licence choisie comporte NC, je ne pourrais pas l'inclure dans un magazine, dans une affiche ou sur un t-shirt vendus[4]..., si elle est ND, je ne pourrais pas la modifier ...

Mon avis

Bref sans plus de précision sur la licence Creative Common, je ne connais pas mes droits !

L'avantage de ces licences simples est d'avoir amené cette idée à l'avant plan. Leurs licences sont simples, des pages web légères résument les conditions et une iconographie permet de les reconnaitre en un coup d'oeil. Bref tout est fait pour que tout le monde soit capable d'intégrer ces principes.

Par exemple flickr vous permet de choisir facilement une d'elle pour vos photos. Beaucoup de gens sont maintenant sensibilisés à ces licences et au fait que l'on puisse accorder des libertés aux utilisateurs. Mais à trop vouloir simplifier on perd tout avantage et on en arrive à cette image ou l'auteur n'a pas compris[5] le principe de ces licences.

Donc si vous choisissez une Licence Creative Commons, précisez laquelle, si vous voyez un document sous licence Creative Commons, demandez laquelle !

Notes

[1] mais quelle puissance, le web ! C'est incroyable !

[2] en fait on peux mixer les options comme on veux

[3] les textes de ce blog sont distribués ainsi

[4] en tout cas pas sans contacter l'auteur qui pourra lever cette restriction pour moi

[5] ou pas voulu comprendre

dimanche 27 mai 2007

Le sot-l'y-laisse

Parmi les nombreuses capacités ancestrales de ma famille[1], se transmet de père en fils[2] l'art de découper le poulet. Je suis donc par atavisme très intéressé par les différents morceaux du poulet et entre autre par leur nomenclature.

Sous le poulet, se situent deux morceaux ovales d'un gout très raffiné que nous appelions le meilleur morceau du poulet. Je parle au passé car depuis la vision du film Amélie Poulain ces deux morceaux de chair ont acquis le nom de Sot-l'y-laisse. Sot-l'y-laisse ?

Hors d'après mes pérégrinations webesques du jour, il semble que ce ne soit pas le cas. En effet, un article du Figaro indique qu'il ne s'agit pas de ces morceaux du tout mais :

On appelle ainsi un morceau très délicat qui se trouve au-dessus du croupion d'une volaille.
[...]
Eh bien, c'est la chair blanche et fine, placée dans la rainure des os du coccyx, rare et savoureuse, qu'un dîneur distrait peut en effet négliger « sottement ».

J'ai donc découvert le nom d'un nouveau morceau du poulet mais perdu celui des deux ovoïdes. Quelle vie passionnante !

Notes

[1] oui, je me la pète la !

[2] voir en fille

lundi 21 mai 2007

pyGetMeteo : Compilation de données météo locales sur une seule page

À la demande générale de Samuel, voici donc le script que j'ai (rapidement) écrit pour collecter différentes informations météo utiles sur plusieurs sites.

Les données sont récupérées sur les sites de Météo France et du SHOM puis sauvegardées en local afin de pouvoir les consulter facilement. À savoir :

  • les horaires de marée du jour ;
  • la météo marine (Bulletin côtier) ;
  • la photo satellite prévisionnelle ;
  • la météo départementale[1].

Vous pouvez voir un exemple de ce que produit le script sur ma page de collecte.

Il vous faut modifier quelques paramètres en début de script pour l'adapter à votre utilisation (port de référence, zone côtière, département, répertoire de sortie ...). Ils sont regroupés et commentés en début de code.

Pour le faire fonctionner, vous aurez besoin de :

  • python ;
  • wget pour le téléchargement des données ;
  • iconv pour la conversion en UTF-8.

Si vous souhaitez collecter les données automatiquement, une simple ligne dans votre crontab ou un script dans crond.d fera l'affaire :

$ cat /etc/cron.d/compil_meteo
 # MAJ donnees meteo
 5 7,12,19 * * * user /path/to/pyGetMeteo.py > /tmp/pygetmeteo.log 2>&1

Ainsi il sera exécuté à 7h05, 12h05 et 19h05, soit juste après les mises à jour du bulletin marin. Il n'est pas nécessaire de le faire plus souvent puisque les données n'auront pas changés sur le site d'origine[2].

Le script est fournit sous licence GPL. Par contre je ne me suis pas trop occupé de sa robustesse ni de la beauté du code[3]. N'hésitez donc pas à me faire part des bugs ou des améliorations que vous pourriez trouver.

Enfin, vous pouvez le télécharger la :

Notes

[1] qui est en fait affichée à partir du site original grâce à une iframe

[2] et puis on va essayer de ne pas écrouler le site de Météo France :)

[3] l'extraction est faite à grand coup de regex

vendredi 18 mai 2007

NCD ThinSTAR 400

article déplacé vers http://blog.dinask.eu/2007/05/ncd-thinstar-400.html

jeudi 17 mai 2007

Données météo

article déplacé vers http://blog.dinask.eu/2007/05/donnees-meteo.html

mardi 15 mai 2007

Banksy

SunFlowers by Banksy

Ce mec est tout simplement génial. Pour en savoir plus allez sur Wikipedia ou sur son site web

La référence est la

Et ici un groupe flickr pour voir de ses oeuvres.

lundi 7 mai 2007

Inspecteur ...

Ah oui, quand même ...

Et si vous n'avez pas reconnu, voici l'original (en VF)

dimanche 6 mai 2007

/o\

Rien à dire. ;('

Ah si, téléchargez les sources de mplayer, mencoder, vlc, libdvdcss et les autres.
Quand les brevets logiciels seront passés en France, il y a de fortes chances que tout cela devienne illégal.

Habituez vous aussi à n'utiliser qu'un seul bureau virtuel.

Sinon, rdv en juin

mercredi 2 mai 2007

Et un de plus !

La bataille entre protections et contre-protection continue et viens de faire encore une nouvelle victime. Le HD-DVD et Digg.

En effet, une clef de "processing" permettant de déchiffrer tous[1] les HD-DVD actuellement présents sur le marché a été publiée. Bref AACS est mal en point !

09 F9 11 02 9D 74 E3 5B D8 41 56 C5 63 56 88 C0

La nouvelle est apparue dans les forums de Doom9 à la pointe en matière de lutte contre les DRM (le 11 février)

Malgrès les tentatives de l'industrie cette clef est maintenant diffusée partout. En cherchant un peu on trouve même le code source nécessaire. Qui se dévoue pour l'intégrer à mplayer ?

Ce qui est intéressant c'est la liberté d'expression sur les sites communautaires (ici Digg). L'histoire a été supprimée plusieurs fois par les administrateurs. Mais de nouveaux utilisateurs ont re-posté celle-ci encore et encore jusqu'à ce que les admins baissent les bras et abandonnent leur lutte. Bref c'est la victoire de la communauté qui s'est approprié le site. Une sorte de manifestation virtuelle qui a forcé le pouvoir en place à revenir en arrière.

Quelques lectures :

via TC

Notes

[1] vraiment tous ?

mardi 1 mai 2007

C'est la gloire ?

Incroyable ! Il semble que quelqu'un au journal Le Monde lise mon blog, ou au moins soit tombé dessus[1].

En effet dans leur article La mobilisation anti-Sarkozy continue sur la Toile du 27/04/2007 il y a un lien vers mon billet de citations de N. Sarkozy.

Voici une capture d'une partie de l'article concerné : Article du monde

Au dela de la satisfaction personnelle[2] il ne faut pas se leurrer. L'impact des blogs est AMHA minimme et ne fera pas basculer le scrutin (en tout cas pas le mien avec ses 670 visiteurs hier :) )

On peut comparer aux débats télé du 2ème tour qui malgrès leur audience ne font basculer que quelques centaines de milliers de votants. Bref la prestation des candidats mercredi prochain aura au moins autant d'importance que les commentateurs déjà convaincus des blogs

Voila, j'ai donc eu mon 1/4 d'heure de gloire de blogueur.

Merci à Phildar de me l'avoir signalé en commentaire

Notes

[1] je me demande bien comment...

[2] ça fait du bien à l'ego tout ça