KubuntuBlog

There's not patch for stupidity

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 11 juin 2007

Logiciels d'electronique sous linux

Je vais essayer de vous présenter dans ce billet les logiciels d'électronique disponibles dans les dépots Ubuntu. Nous allons faire un tour d'horizon en essayant d'être le plus complet possible.

Capa En effet j'ai eu récemment l'envie de me remettre à l'electronique[1]. J'ai donc décidé de chercher un logiciel pour réaliser les schémas de circuit. Mon cahier des charges est le suivant :

  • Logiciel libre[2]
  • Présent dans les dépots ubuntu
  • Facile à utiliser
  • Permettant de réaliser de jolis schémas
  • Intégrant des fonctions de simulation analogique[3]

Voici donc la liste des logiciels que j'ai testé avec mes remarques. Notez quand même que :

  • ça fait des années que je n'ai pas fait d'électronique[4] donc j'ai surement loupé des trucs
  • je ne cherche pas à être exhaustif, si vous connaissez d'autres softs dispo pour Ubuntu, n'hésitez pas à en parler
  • certains tests ont été fait sur une Dapper (ce sera précisé), certaines choses seront alors surement différentes en Feisty
  • pour les simulations, je prendrais comme exemple un circuit très simple, le Pont de Diodes qui permet de redresser un signal sinusoïdal.

Back-ends de simulation

Chip Dans le monde libre il existe principalement deux back-ends qui permettent la simulation de circuits électroniques :

  • gnucap : le projet de GNU
  • spice et dérivés : le plus ancien et répandu. Il a aussi donné naissance à beaucoup de dérivés (ngspice ...)

Gnucap est le seul disponible dans les dépots Ubuntu. ngSpice était disponible en Hoary mais ne l'est plus depuis. Ces programmes sont en ligne de commande et nécessitent un apprentissage de leurs formats d'entrée (nommé netlist) et de sortie avant de pouvoir en faire quoi que ce soit. Nous n'allons pas les étudier ici.

Oregano

Oregano est un logiciel assez jeune mais dont le développement semble plutôt actif. Si vous êtes sous KDE, vous ne couperez pas à l'installation de beaucoup de dépendances Gnome.

Il permet de dessiner des circuits et de les simuler de manière très simple. Il n'intègre pas de simulateur mais se base sur les back-ends gnucap ou ngspice. Il génère la netlist nécessaire, appelle le back-end et met en forme les résultats. Traduit en français, il propose une interface très intuitive et simple d'utilisation. Vous pouvez réaliser votre 1er circuit en quelques minutes.

Par contre c'est un logiciel encore jeune à qui il manque quelques fonctions. Quelques bugs plus ou moins génant sont aussi présents. On ne peut non plus pas exporter d'image du circuit dessiné (mais on peux l'imprimer)

/!\ Cette astuce fonctionnait avec Dapper, mais semble ne plus marcher en Feisty :(
Dans cette version il n'y pas d'inclusion de composants extérieurs pour la simulation (pour les composants qui ne sont pas de base dans gnucap). On peut quand même s'en sortir :

  • une fois le circuit dessiné, afficher la netlist
  • ajouter une ligne comme .include /data/documents/Electronique/lm317.sub
  • cliquez sur le bouton Simuler

Pour finir regardez comme il est beau[5] : Capture

qucs

qucs semble avoir aussi un développement très actif. Il est fournit avec son propre simulateur et n'utilise donc pas gnucap. Son interface (traduite) est encore plus facile à utiliser que Oregano et très puissante. Il semble être pas mal utilisé et il est relativement facile de trouver de la documentation ou des tutoriaux.

Mais gros problème. Impossible de simuler quoi que ce soit avec la version disponible dans Ubuntu ! Même l'exemple tout simple de la documentation plante chez moi. Visiblement, je ne suis pas le seul, voir ce bug sur Launchpad ou ce fil dans les forums officiels.

Heureusement, grâce au commentaire de C. Joubert j'ai trouvé un contournement. Il suffit de lancer qucs en changeant la locale numérique :

LC_NUMERIC=C qucs

Voici donc une capture d'écran : Capture

Pour avoir un aperçu plus complet, regardez par exemple ce tutorial

gEDA / gscheme

gEDA est la suite de logiciels du projet GNU. Son but est d'offrir un environnement complet pour réaliser les circuits, les simuler et dessiner les circuits imprimés. Je n'ai pas cherché à tester cette dernière fonction. gEDA est donc juste une interface pour accéder aux autres applications.

Celle destinée au dessins de schémas est gscheme. Son interface est principalement basée sur des raccourcis clavier. Cela semble déroutant au début mais avec un peu d'entrainement ce fonctionnement devient très pratique. Les schémas réalisés sont d'un rendu très professionel et la bibliothèque de composants disponibles est impressionnante. Il semble très utilisé et il est donc facile de trouver de la documentation. Par exemple sur le wiki gEDA ou même ces très bons tutoriaux traduits en francais.

En ce qui concerne la simulation, il se base aussi sur gnucap ou spice. Mais il n'y a pas d'interface intégrée permettant de simuler en 3 clicks[6]. Vous devez alors utiliser plusieurs logiciels pour affecter les valeurs aux composants, générer la netlist, simuler puis afficher les résultats. De plus si l'intégration de spice est très documentée, gnucap semble aux abonnés absents :(

Pour finir, une capture et un export en PNG du désormais habituel pont de diodes :
Capture Export

kicad

kicad est une suite logicielle déstinée à la réalisation de shémas et circuits imprimés. Il n'est dans les dépots ubuntu que depuis la sortie de feisty. Sachez tout de suite que c'est un logiciel de très grande qualité qui plus est développé par le Français J-P Charras enseignant chercheur.

D'une ergonomie parfaite, il ne permet pas la simulation mais génère des fichiers netlist que vous pouvez donner à manger à spice. Il dispose en outre d'un module de visualition 3D de vos circuits de toute beauté. Inutile donc absolument indispensable :)

Notez quand même un petit bug dans ubuntu, les fichiers d'aide ne sont pas accessible à partir de l'interface de kicad. Vous les trouverez dans /usr/share/doc/kicad/help/fr si vous avez installé le paquet kicad-doc-fr.

Enfin une capture d'écran un peu chargée car j'ai voulu tout vous montrer : Capture

Autres logiciels

Voici quelques autres logiciels que j'avais testé sous Dapper mais qui ne m'ont pas emballé pour diverses raisons. Je ne les ai donc pas ressayé en Feisty mais les cite quand même pour mémoire.

Electric

electric est un logiciel assez ancien mais très (trop ?) puissant. Son interface est ... rustique. Il permet de dessiner des schémas de circuits, des circuits imprimés mais aussi des circuits intégrés ! C'est le seul que j'ai essayé capable de faire cela.

Il permet la simulation via plusieurs moteurs externes ou un moteur interne. Je n'ai pas réussit à en tirer grand chose mais c'est surement un logiciel qui ravira ceux qui ont ces besoins particuliers.

Capture

XCircuit

XCircuit propose une approche un peu différente des autres logiciels. Il est beaucoup plus orienté dessin que juste placement de composants. Son interface et son ergonomie paraissent un poil antédiluviennes. Il permet d'exporter des netlists et des fichiers postcript[7]

Capture

Dia

Dia est un logiciel permettant de dessiner des diagrammes. Il dispose de nombreuses bibliothèques de symboles que vous pouvez intégrer dans vos schémas et parmi celles-çi, des composants électroniques. Il ne dispose d'aucune fonction propre à l'électronique comme l'export de netlist, mais si vous cherchez juste à dessiner quelques schémas il peut tout à fait vous suffire.

Capture

Conclusion

Voila pour ce petit tour des logiciels d'électronique sous Linux. Il resterai beaucoup à dire sur d'autres logiciels tels que ceux spécifiquement destinés à la création de PCB. Il en existe aussi beaucoup permettant de faire de l'électronique numérique[8]. Je pense d'ailleurs bientôt m'attaquer aux logiciels destinés aux microcontroleurs.

Voila, pour finir, félicitations à ceux qui ont tenu jusqu'au bout ;) et n'hésitez pas à me signaler les logiciels que j'aurais pu oublier.

Notes

[1] comme si j'avais pas déjà assez galéré à l'école

[2] Je ne parlerai donc pas de Eagle ni de faire tourner quoi que ce soit avec Wine

[3] l'électronique numérique reviendra peut-être en deuxième semaine

[4] en particulier analogique

[5] Hum le résultat de la simulation est assez étrange

[6] oui, je suis un gros fainéant

[7] J'avais noté deux bug en dapper et edgy : #42976 et #75456

[8] je ne résiste d'ailleurs pas à linker ce joli compteur à bascule que je me suis amusé à faire avec KLogic

dimanche 10 juin 2007

Dur de tenir la charge

France 3 propose pour les résultats du premier tour un site web permettant de voir les résultats en direct. Seulement il semble avoir un peu de mal à tenir la charge des intéressés. Tout d'abord, il a présenté une jolie erreur incompréhensible puis une page 404 !

Enfin vers 20h45, j'arrive à avoir une page qui semble correcte. Que nenni, les résultats semblent la, mais quelque peu aberrants :) !
Jugez vous-même :

Ce qui donnerait 66.67% pour le Modem et 16.67 pour respectivement un Sans Étiquette et une PS.

Enfin, maintenant c'est rentré dans l'ordre et les résultats ne sont pas encore présents. Ils seront sur France 3 et dans l'ancien appartement de Nico

mercredi 6 juin 2007

Pris à leur propre piège !

La publicité cherche à orienter nos achats en nous faisant reconnaitre les produits. Le but est que toutes ces images entrevues remontent à la surface dans les rayons des magasins. Alors nous choisissons celui qui est familier.

Voici une petite expérience qui tend à le prouver mais aussi à démystifier le travail des publicitaires.

Des publicitaires piégés

via scoopeo

lundi 4 juin 2007

Connexion à Ubuntu Linux à partir de windows : xrdp

Nous allons voir dans cet article comment utiliser graphiquement un bureau linux distant à partir d'une machine windows ne disposant que de l'outil de connexion à distance fournit par Microsoft.

Introduction

NCD ThinSTAR Imaginez que vous ayez une machine Linux[1] et que vous vouliez en prendre le contrôle à partir d'une machine Windows. Facile, on installe VNC ou un serveur X sur le client et hop ça roule !

Mais si vous ne pouvez rien installer sur le Windows ? C'est assez fréquent en entreprise. Il ne vous reste que le client de connexion à distance de Microsoft. Hors celui-çi utilise un protocole propriétaire non nativement supporté sous Linux : RDP. Flûte voici une impasse.

Ne vous désolez pas si vite, il existe une solution ! J'ai nommé xrdp. Il s'agit d'une sorte de proxy qui sera serveur RDP pour le client windows et client VNC pour un serveur sous Linux.

Mais quelle drôle d'idée ! En fait non, j'ai acquis il y a peu de temps un client léger ThinSTAR 400. Malheureusement, celui-ci n'est prévu pour fonctionner qu'avec des serveurs sous Windows[2]. Voila donc pourquoi je me suis intéressé à cette solution[3]

Shema

Installation

Note : Je viens de voir qu'une nouvelle version est sortie (0.4 le 2 juin) Je n'ai pas trouvé de ChangeLog, mais un diff des répertoires indique que le code n'a pas changé, seulement quelques fichiers textes. Donc fonctionnellement elle est identique à celle que je vous propose.

Ce soft n'est pas disponible dans les dépots il va donc falloir mettre un peu les mains dans le cambouis. La deux solutions :

  • compiler à partir des sources, je vous renvoi alors vers les liens en fin d'article. Mais regardez quand même la section patches, car certaines modifications sont nécessaires pour qu'il fonctionne correctement ;
  • utiliser la version déjà compilée et patchée que je vous fournit gracieusement, c'est ce que je vais détailler ci-dessous.

Vous trouverez donc la : xrdp-0.3.2-fr-feisty.tar.bz2 une version fonctionnelle pour Ubuntu Feisty qu'il vous suffit de décompresser dans /opt. Attention le répertoire est important car pleins de chemins sont compilés en dur dans le code :( Cela vous créera un répertoire xrdp avec tout ce qu'il faut[4].

Il vous faut aussi le paquet vnc4server. Par exemple, vous pouvez l'installer avec :

sudo aptitude install vnc4server

Modifiez ensuite le fichier /opt/xrdp/bin/startwm.sh pour lancer le windows manager qui vous convient. Par défaut il s'agit de KDE, les commentaires dans le fichier sont assez clairs.

Bien entendu, cette version est fournie sans autre garantie que chez moi ça marche. Si vous ne me faites pas confiance, vous trouverez ci-dessous les modifications que j'ai apportés pour pouvoir recompiler votre propre version.

Utilisation

Voyons maintenant comment utiliser xrdp pour se connecter à partir de Windows. C'est assez simple :

Lançons d'abord xrdp. L'option nodaemon peut être enlevée à terme.

cd /opt/xrdp/bin
./xrdp -nodaemon

Ensuite sesman qui est le gestionnaire de session et qui gère l'authentification. Il doit être lancé en tant que root.

sudo ./sesman --nodaemon

Vous pouvez tester le login avec la commande suivante. <user> et <password> doivent bien entendu être remplacés par les bonnes valeurs. Les chiffres correspondent à la résolution de l'écran.

./sesrun localhost <user> <password> 1024 768 24

Enfin, il vous suffit de vous connecter à partir du client Windows.
Attention lors du login, le clavier est en qwerty !

Fenêtre de Login

Et voila une nouvelle session X est ouverte ! Screenshot C'est une kubuntu ouverte à partir d'un windows virtualisé sous la même kubuntu. Vous suivez ?

La même session, mais à partir de mon NCD ThinSTAR sous Windows CE : Screenshot

Patches

Plusieurs bugs posent problème pour utiliser la version vanilla de xrdp sous Ubuntu en français.

Tout d'abord xrdp ne sait gérer qu'un clavier Américain. Mais on trouve sur le site sourceforge un hack pour le clavier Allemand. Je l'ai adapté pour le clavier Français. Il reste quand même quelques limitations :

  • la touche AltGr est remplacée par la touche Alt gauche. Pensez-y pour les caractères comme @ # ...
  • les touches accentuées semblent ne pas fonctionner dans tous les cas :(
  • seul le clavier de base est géré, vous n'aurez pas accès à toute la keymap fr-latin9, adieu € Æ « et autres spécificités.

Ensuite, la paquet Xvnc fournit par Ubuntu est buggé et nécessite des options spécifiques pour fonctionner correctement. J'ai ajouté celle-ci aux paramètres de lancement qui sont eux aussi codés en dur dans xrdp.

En cas d'échec de l'authentification, sesman affiche aussi le user/password en clair, ça m'a été bien utile pour voir que le login se faisait en qwerty :)

Pour plus de détails, vous pouvez jeter un oeil aux modifications que j'ai apporté au code. Vous trouverez la xrdp-0.3.2-fr-feisty.diff les différences complètes entre la version vanilla et celle que je vous propose.

Quelques liens

Notes

[1] vous devez être beaucoup parmi mes lecteurs :)

[2] On peux lui installer un serveur X, mais je n'ai pas les softs pour

[3] Oui, c'est mon blog, je raconte ma vie si je veux !

[4] Je n'ai pas eu le courage de me lancer dans la création d'un paquet, si cela dit à quelqu'un ...

mercredi 30 mai 2007

qtpfsgui : le HDR facile sous Linux

Introduction

Le HDR est une technique de photographie permettant de combiner plusieurs photos en une seule afin d'avoir une plage de luminosité plus grande que ce que l'on pourrait avoir normalement. Wikipédia nous précise :

L'imagerie à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) regroupe un ensemble de techniques numériques permettant d'obtenir une grande plage dynamique dans une image. Son intérêt est de pouvoir représenter ou de mémoriser des niveaux d'intensités lumineuses très différents dans une même image. Cette technique s'effectue en permettant d'attribuer plus de valeurs à un même pixel. D'abord développée pour les images générées par ordinateur, la technique s'est ensuite adaptée à la photographie numérique.

Pour produire de telles images, vous pouvez soit utiliser un appareil photo intégrant cette fonction, soit prendre plusieurs photos identiques en faisant varier la luminosité. Il vous suffit d'utiliser ensuite un logiciel pour recombiner celles-ci. C'est cette deuxième technique que nous allons aborder.

Notez que certains appareils proposent la deuxième fonction (prise automatique de plusieurs photos en variant l'exposition) sous la dénomination de bracketing

qtpfsgui

Ce logiciel est une interface graphique basé sur le toolkit Qt s'appuyant sur les pfstools. Il va vous permettre de créer facilement une image HDR à partir de vos différentes photos. Ensuite vous pourrez utiliser différents algorithmes de Tone Mapping pour la transformer en fichier standard.

screenshot

Pour l'installer sous ubuntu, je vous renvoi vers le Wiki ubuntu-fr qui vous propose deux méthodes, soit à partir du dépomaniak, soit par compilation. Vous y trouverez aussi un petit tutoriel sur l'utilisation du logiciel. Même si celui-ci est basé sur la version précédente, il permet d'aborder simplement le logiciel.

Notez qu'aucune garantie n'est apportée pour les logiciels provenant des dépots tiers.

A vous de jouer

Voila, vous pouvez maintenant prendre vos photos en rafale et surtout passer des heures à jouer avec les paramètres. S'il est assez facile d'obtenir des photos sur-réalistes, produire de jolis clichés ou le traitement reste discret demande de l'expérience ... ou beaucoup d'essais ;)

HDR HDR

Pour finir quelques liens :

Une Licence Creative Commons, oui mais laquelle !

Introduction

Creative Commons License Ce billet est motivé par une image vue récemment sur un blog. Elle était étiquetée sous licence Creative Commons. Quand j'ai fait remarquer que ça manquait singulièrement de précision, on m'a rétorqué que BY-SA, BY-NC-SA ne voulait rien dire pour le grand public. La se posent deux problèmes :

  • si on "éduque" pas le grand public, il n'apprendra jamais. S'il ne sait pas ce qu'implique BY-SA, un petit lien lui permet de se renseigner en un simple click[1]
  • Licence Creative Commons ne veux RIEN dire en soit, cela ne me renseigne aucunement sur les droits et les devoirs que j'ai vis-à-vis de cette image. Cela peut aller d'une licence très restrictive jusqu'à la plus permissive.

Les licences

Choisir une licence pour une oeuvre va vous permettre de définir quels seront les droits que vous concédez à l'utilisateur. Peut-il modifier celle-ci ? Peut-il la vendre ? Comment peut-elle être redistribuée ?

Voyons rapidement les 6 licences principales proposées[2]. Pour plus d'informations, reportez vous au site Creative Commons ou aux articles de framasoft.

  • BY : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre tant que vous citez l'auteur
  • BY-SA[3] : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre tant que vous citez l'auteur et que vous redistribuez sous la même licence

Les licences suivantes ne sont pas libres au sens de la FSF :

  • BY-NC : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre sans utilisation commerciale tant que vous citez l'auteur. Cela vous interdit par exemple de fournir l'oeuvre sur un CD distribué avec un magazine.
  • BY-NC-SA : vous pouvez modifier et redistribuer l'oeuvre sans utilisation commerciale tant que vous citez l'auteur et que vous redistribuez sous la même licence.
  • BY-ND : vous pouvez redistribuer l'oeuvre sans la modifier tant que vous citez l'auteur
  • BY-NC-ND : vous pouvez redistribuer l'oeuvre sans la modifier et sans utilisation commerciale tant que vous citez l'auteur

Nous voyons donc que selon la licence choisie, l'utilisateur ne pourra pas utiliser votre oeuvre n'importe comment. Si l'on reprend mon exemple d'image si la licence choisie comporte NC, je ne pourrais pas l'inclure dans un magazine, dans une affiche ou sur un t-shirt vendus[4]..., si elle est ND, je ne pourrais pas la modifier ...

Mon avis

Bref sans plus de précision sur la licence Creative Common, je ne connais pas mes droits !

L'avantage de ces licences simples est d'avoir amené cette idée à l'avant plan. Leurs licences sont simples, des pages web légères résument les conditions et une iconographie permet de les reconnaitre en un coup d'oeil. Bref tout est fait pour que tout le monde soit capable d'intégrer ces principes.

Par exemple flickr vous permet de choisir facilement une d'elle pour vos photos. Beaucoup de gens sont maintenant sensibilisés à ces licences et au fait que l'on puisse accorder des libertés aux utilisateurs. Mais à trop vouloir simplifier on perd tout avantage et on en arrive à cette image ou l'auteur n'a pas compris[5] le principe de ces licences.

Donc si vous choisissez une Licence Creative Commons, précisez laquelle, si vous voyez un document sous licence Creative Commons, demandez laquelle !

Notes

[1] mais quelle puissance, le web ! C'est incroyable !

[2] en fait on peux mixer les options comme on veux

[3] les textes de ce blog sont distribués ainsi

[4] en tout cas pas sans contacter l'auteur qui pourra lever cette restriction pour moi

[5] ou pas voulu comprendre

dimanche 27 mai 2007

Le sot-l'y-laisse

Parmi les nombreuses capacités ancestrales de ma famille[1], se transmet de père en fils[2] l'art de découper le poulet. Je suis donc par atavisme très intéressé par les différents morceaux du poulet et entre autre par leur nomenclature.

Sous le poulet, se situent deux morceaux ovales d'un gout très raffiné que nous appelions le meilleur morceau du poulet. Je parle au passé car depuis la vision du film Amélie Poulain ces deux morceaux de chair ont acquis le nom de Sot-l'y-laisse. Sot-l'y-laisse ?

Hors d'après mes pérégrinations webesques du jour, il semble que ce ne soit pas le cas. En effet, un article du Figaro indique qu'il ne s'agit pas de ces morceaux du tout mais :

On appelle ainsi un morceau très délicat qui se trouve au-dessus du croupion d'une volaille.
[...]
Eh bien, c'est la chair blanche et fine, placée dans la rainure des os du coccyx, rare et savoureuse, qu'un dîneur distrait peut en effet négliger « sottement ».

J'ai donc découvert le nom d'un nouveau morceau du poulet mais perdu celui des deux ovoïdes. Quelle vie passionnante !

Notes

[1] oui, je me la pète la !

[2] voir en fille

lundi 21 mai 2007

pyGetMeteo : Compilation de données météo locales sur une seule page

À la demande générale de Samuel, voici donc le script que j'ai (rapidement) écrit pour collecter différentes informations météo utiles sur plusieurs sites.

Les données sont récupérées sur les sites de Météo France et du SHOM puis sauvegardées en local afin de pouvoir les consulter facilement. À savoir :

  • les horaires de marée du jour ;
  • la météo marine (Bulletin côtier) ;
  • la photo satellite prévisionnelle ;
  • la météo départementale[1].

Vous pouvez voir un exemple de ce que produit le script sur ma page de collecte.

Il vous faut modifier quelques paramètres en début de script pour l'adapter à votre utilisation (port de référence, zone côtière, département, répertoire de sortie ...). Ils sont regroupés et commentés en début de code.

Pour le faire fonctionner, vous aurez besoin de :

  • python ;
  • wget pour le téléchargement des données ;
  • iconv pour la conversion en UTF-8.

Si vous souhaitez collecter les données automatiquement, une simple ligne dans votre crontab ou un script dans crond.d fera l'affaire :

$ cat /etc/cron.d/compil_meteo
 # MAJ donnees meteo
 5 7,12,19 * * * user /path/to/pyGetMeteo.py > /tmp/pygetmeteo.log 2>&1

Ainsi il sera exécuté à 7h05, 12h05 et 19h05, soit juste après les mises à jour du bulletin marin. Il n'est pas nécessaire de le faire plus souvent puisque les données n'auront pas changés sur le site d'origine[2].

Le script est fournit sous licence GPL. Par contre je ne me suis pas trop occupé de sa robustesse ni de la beauté du code[3]. N'hésitez donc pas à me faire part des bugs ou des améliorations que vous pourriez trouver.

Enfin, vous pouvez le télécharger la :

Notes

[1] qui est en fait affichée à partir du site original grâce à une iframe

[2] et puis on va essayer de ne pas écrouler le site de Météo France :)

[3] l'extraction est faite à grand coup de regex

vendredi 18 mai 2007

NCD ThinSTAR 400

J'ai acquis il y a peu un terminal léger de chez feu NCD. Le modèle ThinSTAR 400. Coté Hard, c'est basé sur un Pentium 166 avec 32Mo de RAM. Une carte graphique bien sur, gestion du son de l'usb et du réseau. Il a l'avantage de ne pas faire de bruit du tout (aucune pièce mobile) et de consommer très peu (11.5-12.4W au boot et 10W en Idle). Coté Soft, il tourne sous Windows CE.

C'est donc un terminal Windows conçu pour se connecter à un serveur Windows 2000 ou Citrix Metaframe. Mais on peut installer un serveur X-Window pour en faire un TX. Malheureusement l'installation de ce serveur X nécessite un logiciel spécifique ThinPATH Manager que je n'ai pas :( D'ailleurs si quelqu'un a ça, je suis très intéressé.

L'idée est donc dans un 1er temps de transformer mon Linux en serveur RDP (Bientôt un billet sur xrdp ?). Dans un 2ème temps on verra si on pourrait pas faire tourner un Linux directement sur la bête. M'enfin on verra ça quand j'aurais du temps libre soit ... pas tout de suite :)

Pour finir, voici quelques photos :

NcdThinSTAR400_001 NcdThinSTAR400_002 NcdThinSTAR400_003

Ah et bien sur, je n'ai pas pu m'empêcher de l'ouvrir pour voir ce qu'il avait dans le ventre :)

NcdThinSTAR400_004

jeudi 17 mai 2007

Données météo

Comme je me remet doucement à la voile, j'éprouve le besoin de consulter les horaires de marée et la météo marine assez fréquemment. Mais aller sur les différents sites du SHOM puis de météo france est assez consommateur. Je me suis donc amusé à faire un petit script qui récupère les données intéressantes et les compile sur une seule page.

On peut voir le résultat sur la page compilation des données météo en plus de celles prises de ma station personnelle.

Le port de référence est Trébeurden et les données sont actualisées 3 fois par jour en fonction des heures prévues de sortie des bulletins.

Je peux mettre le script à disposition si ça intéresse quelqu'un.

Edit: Le script est maintenant disponible

mardi 15 mai 2007

Banksy

SunFlowers by Banksy

Ce mec est tout simplement génial. Pour en savoir plus allez sur Wikipedia ou sur son site web

La référence est la

Et ici un groupe flickr pour voir de ses oeuvres.

lundi 7 mai 2007

Inspecteur ...

Ah oui, quand même ...

Et si vous n'avez pas reconnu, voici l'original (en VF)

dimanche 6 mai 2007

/o\

Rien à dire. ;('

Ah si, téléchargez les sources de mplayer, mencoder, vlc, libdvdcss et les autres.
Quand les brevets logiciels seront passés en France, il y a de fortes chances que tout cela devienne illégal.

Habituez vous aussi à n'utiliser qu'un seul bureau virtuel.

Sinon, rdv en juin

mercredi 2 mai 2007

Et un de plus !

La bataille entre protections et contre-protection continue et viens de faire encore une nouvelle victime. Le HD-DVD et Digg.

En effet, une clef de "processing" permettant de déchiffrer tous[1] les HD-DVD actuellement présents sur le marché a été publiée. Bref AACS est mal en point !

09 F9 11 02 9D 74 E3 5B D8 41 56 C5 63 56 88 C0

La nouvelle est apparue dans les forums de Doom9 à la pointe en matière de lutte contre les DRM (le 11 février)

Malgrès les tentatives de l'industrie cette clef est maintenant diffusée partout. En cherchant un peu on trouve même le code source nécessaire. Qui se dévoue pour l'intégrer à mplayer ?

Ce qui est intéressant c'est la liberté d'expression sur les sites communautaires (ici Digg). L'histoire a été supprimée plusieurs fois par les administrateurs. Mais de nouveaux utilisateurs ont re-posté celle-ci encore et encore jusqu'à ce que les admins baissent les bras et abandonnent leur lutte. Bref c'est la victoire de la communauté qui s'est approprié le site. Une sorte de manifestation virtuelle qui a forcé le pouvoir en place à revenir en arrière.

Quelques lectures :

via TC

Notes

[1] vraiment tous ?

mardi 1 mai 2007

C'est la gloire ?

Incroyable ! Il semble que quelqu'un au journal Le Monde lise mon blog, ou au moins soit tombé dessus[1].

En effet dans leur article La mobilisation anti-Sarkozy continue sur la Toile du 27/04/2007 il y a un lien vers mon billet de citations de N. Sarkozy.

Voici une capture d'une partie de l'article concerné : Article du monde

Au dela de la satisfaction personnelle[2] il ne faut pas se leurrer. L'impact des blogs est AMHA minimme et ne fera pas basculer le scrutin (en tout cas pas le mien avec ses 670 visiteurs hier :) )

On peut comparer aux débats télé du 2ème tour qui malgrès leur audience ne font basculer que quelques centaines de milliers de votants. Bref la prestation des candidats mercredi prochain aura au moins autant d'importance que les commentateurs déjà convaincus des blogs

Voila, j'ai donc eu mon 1/4 d'heure de gloire de blogueur.

Merci à Phildar de me l'avoir signalé en commentaire

Notes

[1] je me demande bien comment...

[2] ça fait du bien à l'ego tout ça

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 >